Jay Wilson (2017)

Department of Curriculum Studies, College of Education | Département d’études du programme, Collège d’éducation,
University of Saskatchewan | Université de la Saskatchewan



Jay Wilson is “a consummate educator with ridiculous levels of energy and an insatiable desire to improve himself and inspire his students to do the same.” As a teacher of educational technology, Jay is always innovating, finding ways to include authentic experiential learning and to enhance the learning environment. This includes changing the location of a video design course to rustic labs in a remote setting that might be hostile for technology, but which was perfect for organically and relentlessly focussing his students on learning. His colleague says, “He does this masterfully, and as a result, students receive a learning experience that is unique, substantial, and lasting – and just the right amount of terrifying.”

Jay has shifted his university culture by re-energizing teaching through workshops, mentoring, and “Transforming Teaching” courses. He has created new programs and supported other departments to develop programs, including a certificate in indigenous languages. As a mentor, Jay is one of those rare people who has “personal gravity”: people flock to him because, as a past student says, “You can’t teach someone how to care. They either do, or they don’t. Jay does.”

Jay Wilson est « un éducateur accompli qui possède une énergie incroyable et qui a un désir insatiable de s’améliorer et d’inspirer ses étudiants à en faire de même. » En tant qu’enseignant de technologie éducative, Jay innove constamment et trouve des manières d’inclure un apprentissage par l’expérience authentique et d’améliorer l’environnement d’apprentissage. Par exemple, il change le lieu d’un cours sur la création de vidéos qu’il transporte dans un endroit rustique éloigné qui pourrait être hostile pour la technologie mais qui est parfait pour que ses étudiants se concentrent organiquement et sans relâche sur l’apprentissage. Ses collègues déclarent : « il fait tout cela en maître et au bout du compte, les étudiants obtiennent une expérience d’apprentissage unique, substantielle et durable – et juste assez d’épouvante. »

Jay a fait basculer sa culture universitaire en ré-énergisant l’enseignement par le biais d’ateliers et de mentorat et en créant des cours qui transforment l’enseignement. Il a mis sur pied de nouveaux programmes et aidé d’autres départements à développer leurs programmes, y compris un certificat en langues autochtones. En tant que mentor, Jay est l’une des rares personnes qui a une « gravité personnelle » : les gens sont attirés vers lui car, comme le déclare un ancien étudiant : « On ne peut pas enseigner aux gens comment se soucier des autres. Soit ils le font, soit ils ne le font pas. Jay le fait. »