David Blades (2016)

Department of Curriculum and Instruction, University of Victoria |
Programmes d’études et instruction, Université de Victoria


3MNTF BLADES_145

David Blades is on a mission to improve science education in Canada. His teaching is a model for all teachers of teachers, and his educational leadership, both at the University of Victoria and across Canada, has significantly advanced science education. He brings a hands-on approach through his Explore-Discuss-Understand (EDU) model, which is how scientists actually make discoveries and share them with their colleagues. Yet, David goes a step further, asking future teachers to reflect on the relevance and ethics of their lessons. As one colleague states, “David brings extraordinary levels of commitment, passion, thoughtfulness and creativity to his educational endeavours.”

David views science literacy as essential for effective citizenship, and supports this view through the professional development of science teachers. Participating in an episode of CBC’s The Current, David took the opportunity to broadcast his perspective that science education needs national standards and community-focused teaching. When asked by Canadian astronaut Chris Hatfield what would happen if we didn’t teach Canadian students to think critically, David argued: “Our whole country is at stake. I think science is one of the most important subjects in the school curriculum because it can and should encourage critical thinking… because it invites citizens to ask questions about the natural world they see but also to ask questions generally. So I see a natural pairing with science and social sciences. We need more people to understand what science can do and what science can’t do, as well—the limits of science.”

 

David Blades est en mission pour améliorer l’enseignement des sciences au Canada. Son enseignement est un modèle pour tous les professeurs qui enseignent les futurs enseignants et son leadership éducationnel, tant à l’Université de Victoria que partout au Canada, a permis de faire avancer de façon significative l’enseignement des sciences et la compréhension des programmes d’études. Il apporte une approche pratique grâce à son modèle Explore-Discuss-Understand (EDU) (Explorer-Discuter-Comprendre), qui reflète la manière exacte dont les scientifiques font des découvertes et les partagent avec leurs collègues. Mais David va encore plus loin, il demande aux futurs enseignants de réfléchir à la pertinence et à l’éthique de leurs leçons. Comme l’a dit un de ses collègues : « David apporte des niveaux extraordinaires d’engagement, de passion, d’attention et de créativité à ses initiatives éducatives. »

David est d’avis que les compétences en sciences sont essentielles pour devenir des citoyens efficaces et il appuie cette opinion par le biais du développement professionnel des professeurs de sciences et l’instruction des futurs professeurs d’éducation. Quand il a participé à un épisode de l’émission The Current, de la CBC, David en a profité pour diffuser sa perspective selon laquelle l’enseignement des sciences devrait être soumis à des normes nationales et devrait se concentrer sur la communauté. Lorsque l’astronaute canadien Chris Hatfield lui a demandé ce qui se passerait si nous n’enseignions pas la réflexion critique aux étudiants canadiens, David a répondu : « L’avenir de notre pays entier est en jeu. Je pense que les sciences sont une des disciplines les plus importantes des programmes d’études scolaires parce qu’elles peuvent et doivent encourager la réflexion critique… parce qu’elles invitent les citoyens à poser des questions sur le monde naturel qu’ils voient mais également des questions d’ordre général. Je vois donc un jumelage naturel entre les sciences et les sciences sociales. Il faudrait que davantage de personnes comprennent ce que la science peut faire et également ce que la science ne peut pas faire – les limites de la science. »