Jean Nicolas (2010)

Jean-NicolasAffiliation at the time of the award: Université de Sherbrooke, Génie mécanique.

Citation: «À l’époque, nos salles de cours n’avaient pas de fenêtres. Quand l’électricité coupait il fallait quitter les lieux. Jean était le seul à continuer, dans le noir, à captiver son auditoire à la grande surprise des anciens profs.», rapporte un collègue. Rien de surprenant de la part de ce professeur de génie mécanique dont les étudiants n’ont de cesse de rapporter comment il a illuminé leur parcours d’apprenant. «De la matière la plus détestée, (ses) cours reliés à la dynamique (deviennent) les plus appréciés». un des principaux moteurs d’une refonte en profondeur du programme de génie mécanique, son enthousiasme, loin de trouver son compte dans la satisfaction du succès de la refonte, le propulse plus loin, plus haut : Il se lance dans la création” d’un l’aventure d’un microprogramme de 3ième cycle où il entreprend d’affronter la tâche colossale de «concilier les cultures de 3 facultés et 17 programmes». Il réussit à susciter l’enthousiasme général, à commencer par celui des premiers étudiants à profiter du microprogramme. Les prix jalonnent le chemin parcouru: au niveau du département, à l’initiative des étudiants, puis au niveau de la Faculté des sciences, puis à celui de l’Université, puis au niveau international avec la reconnaissance de la France, qui le fait Chevalier de l’Ordre des palmes académiques. Il manquait le niveau national…