Piper Riley Thompson (2015)

3rd yr – BA Canadian Studies and Sociology, Mount Allison University /
3e année – Baccalauréat ès arts en études canadiennes et en sociologie, Université Mount Allison


05_Thompson_145

Driven by a genuine desire to effect positive change, Piper has undertaken leadership roles within her school community and beyond. She has an abiding interest in positive public policy, civic engagement, and good governance. Piper has served as a dynamic member of Mount Allison University’s Senate for the past two years, and her efforts have included advocacy for a Fall Reading Break which will be implemented in 2015. In the summer of 2013, Piper worked as an Assistant to a Cabinet Minister in Manitoba’s provincial legislature and in the summer of 2014, Piper was honoured to work as a Jaimie Anderson Parliamentary Intern in Ottawa. Piper has been inspired by these experiences as she has a passion for bringing young people into political processes.

Piper recognized early on in her post-secondary education that student mental health and mental health awareness are critical issues at universities and colleges across Canada. She has been working as a mental health advocate and ally to remove the stigma that so often surrounds mental illness and has spoken publicly on the topic at Bishop’s University and Mount Allison University.

Piper brings balance into her life by volunteering in the community and enjoying music and theatre.

Motivée par un véritable désir d’effectuer un changement positif, Piper a assumé des rôles de leadership au sein de sa communauté scolaire et au-delà. Elle porte un intérêt constant à la politique publique positive, à l’engagement civique et à la bonne gouvernance. Depuis deux ans, Piper est une membre dynamique du Sénat de l’Université Mount Allison et ses efforts ont porté sur l’établissement d’une pause de lecture en automne qui sera mise en oeuvre en 2015. En été 2013, Piper a travaillé comme assistante d’un ministre du cabinet de la législature provinciale du Manitoba et en été 2014, elle a eu l’honneur de travailler comme stagiaire parlementaire du programme Jaimie Anderson à Ottawa. Piper a été inspirée par ces expériences car elle a une passion pour attirer les jeunes dans les processus politiques.

Piper a vite reconnu lors de ses études postsecondaires que la santé mentale des étudiants et la sensibilisation à la santé mentale étaient des questions critiques dans les universités et les collèges d’un bout à l’autre du Canada. Elle milite pour la santé mentale afin d’éliminer les stigmates qui entourent souvent la maladie mentale et elle a parlé en public sur ce sujet à l’Université Bishop’s et à l’Université Mount Allsion.

Piper établit un équilibre dans sa vie grâce au travail bénévole qu’elle accomplit dans la communauté et grâce à la musique et au théâtre.