Lauren Chan (2016)

Medicine, Queen’s University |
Médecine, Université Queen’s


Lauren was one of the first ten students to be accepted to the Queen’s Accelerated Route to Medical School program in 2013. She is passionate about advocating for marginalized populations in her community and challenging inequity. Lauren has spent many years in her community working with children who have disabilities and in palliative care. She is the coordinator of the Student Advancement Research Program at the Hospital for Sick Children, a research internship program designed to inspire under-represented students to learn more about career opportunities within healthcare and research.

Driven by the inequity she witnessed while volunteering in rural China, she began to explore ways that health policy could improve people’s lives. Lauren was recently invited to the World Health Organization executive board meeting in Geneva, where she had the opportunity to advocate for the development of accessible research and development strategies. She hopes to incorporate research into her future medical career, and believes that this is one of the best ways to think creatively and make a meaningful contribution.

Lauren fait partie des dix premiers étudiants qui ont été acceptés dans le programme Accelerated Route to Medical School de Queen’s en 2013. La cause des populations marginalisées dans sa communauté et la lutte contre les inégalités la passionnent. Depuis de nombreuses années, Lauren s’occupe d’enfants handicapés ou en soins palliatifs. Elle est la coordonnatrice du Student Advancement Research Program à l’Hospital for Sick Children; il s’agit d’un programme de stages en recherche conçu pour inciter des étudiants sous-représentés à se familiariser avec les possibilités de carrière dans les domaines de la santé et de la recherche.

Touchée par les inégalités dont elle a été témoin dans des zones rurales de la Chine, elle a commencé à analyser comment des politiques sanitaires pourraient améliorer la vie des gens. Lauren a été invitée récemment à une réunion du bureau de direction de l’Organisation mondiale de la santé à Genève, où elle a pu prôner la mise sur pied de stratégies de recherche et de développement accessibles. Elle espère incorporer la recherche dans sa future carrière médicale et elle croit que c’est là l’une des meilleures façons de réfléchir de manière créative et d’apporter une contribution significative.